Articles de presse

Mahi : Un goual des temps modernes

Mahi, "goual" des temps modernes


SIDI BEL-ABBES - Meslem Seddik dit Mahi, originaire de la région de Sidi Bel-Abbes, demeure l'un des gouals (conteurs) les plus appréciés aux échelles locale et nationale. Pris en tenaille entre l'affection et la colère, l'enfance et l'adolescence, sur les bords de la Mekkera, au pied des monts de Tessala, celui qui passe pour
être le "goual des temps modernes" commença par fouler les planches du théâtre avant de se retrouver sur le chemin des anciens troubadours, à reprendre les contes et les légendes de sa terre natale et ceux d'autres peuples du monde.

Considéré par certains comme le dernier goual de la tribu des Beni Ameur, il a déjà traduit deux contes de Daniel Leduc, notamment "Pierre de lune" ainsi que d'autres dont "Le conte des quatre vents", "L'homme qui regardait la nuit", "La légende des mondes"...

Le début de sa carrière artistique remonte à 1975 avec la "troupe des quatre saisons". Au début des années 1980, il rejoint la troupe algéroise "Debza", pour devenir ensuite animateur du ciné-club de la ville de Sidi Bel-Abbes. Mahi, qui avait occupé également la fonction d'assistant réalisateur dans la pièce théâtrale "L'épopée

Auteur concerné