• Couverture Se mettre au service de l'État ou le paradoxe des libertés : miliciens Noirs et mulâtres dans le Mexique colonial
  • 4eme Se mettre au service de l'État ou le paradoxe des libertés : miliciens Noirs et mulâtres dans le Mexique colonial

SE METTRE AU SERVICE DE L'ÉTAT OU LE PARADOXE DES LIBERTÉS : MILICIENS NOIRS ET MULÂTRES DANS LE MEXIQUE COLONIAL

Alessandro Stella

Cet article est un extrait du livre suivant :
D'esclaves à soldats


AMÉRIQUES
DÉFENSE, ARMÉE, SÉCURITÉ HISTOIRE
Date de publication : juillet 2006
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Au mois de mai 1767,« Fernando Manuel, noir, aujourd'hui sergent, et auparavant capitaine des Noirs qu'on appelle marrons », présenta aux autorités coloniales de Veracruz une pétition pour la fondation d'un village, Sainte Guadalupe de Amapa.

  • MONDES IBÉRIQUES : SOCIÉTÉS D'ANCIEN RÉGIME
  • ISBN : 2-296-01148-9 • juillet 2006 • 11 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso