• Couverture Géographie des territoires de la biodiversité
  • 4eme Géographie des territoires de la biodiversité

GÉOGRAPHIE DES TERRITOIRES DE LA BIODIVERSITÉ

Clara Therville, Raphaël Mathevet et Frédéric Bioret

Cet article est un extrait du livre suivant :
Pour une géographie de la conservation


Date de publication : septembre 2015
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Face à la crise actuelle de la biodiversité, l'un des partis pris dominants a consisté à dédier certaines parties du territoire à la conservation de la nature. C'est le principe fondateur des espaces protégés, qui représentent historiquement, et dans les années 2000 encore, l'outil par excellence des politiques de conservation de la nature et des ressources naturelles. Les espaces protégés, productions politiques d'acteurs à la fois humains et non humains, constituent des objets multidimensionnels et hybrides (Mathevet et Mauchamp, 2005 ; Robbins, 2012). Ils se caractérisent plus particulièrement par une triple attribution : celle d'un espace défini, d'objectifs essentiellement axés sur la conservation de la biodiversité, et de moyens variables (Phillips, 2004). Si l'on définit le territoire comme un "espace géographique institutionnalisé, c'est-à-dire un espace qui repose sur un ensemble stabilisé de règles, de normes et d'attentes" (Smith, in: Pasquier et al., 2011, p. 469), alors les aires protégées peuvent être considérées comme des territoires de la biodiversité (Lepart et Marty, 2006). Elles sont porteuses de marqueurs institutionnels, normatifs et symboliques qui reflètent leur vocation conservationniste.

     
  • ISBN : 978-2-343-06972-2 • septembre 2015 • 24 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat