Brigitte Soulas

Ayant eu l'occasion de constater à maintes reprises la place dérisoire réservée à l'art musical dans l'éducation scolaire française, je me suis attachée à en cerner les causes. Elles sont multiples, d'ordre culturel,d'ordre psychologique. Mon travail s'est alors orienté vers une analyse fine du développement des connaissances en vue de l'appropriation de la culture ainsi que du rôle singulier joué par le développement de l'intelligence esthétique au sein de l'école. La création dans le domaine musical comme dans les autres domaines artistique est un outil particulièrement fécond pour construire des savoirs et élaborer des jugements instruits. Ce travail d'appropriation par la recherche et la création passe par la médiation de l'enseignant mais aussi par celle des échanges avec les pairs.
Pourquoi la créativité comme canal incontournable d'une appropriation de connaissances artistique, est-elle toujours contournée?
Par ailleurs, la pratique de la musique traditionnelle qui comporte une part de recherche et de créativité en relation avec les membres d'un même groupe semble un exemple possible de pratique artistique populaire.

J'ai exercé mon métier d'institutrice en école primaire, puis je suis devenue institutrice maître formateur en éducation musicale. Ë ce moment j'ai entrepris des études en Sciences de l'éducation à Paris V qui se sont achevées par une thèse de doctorat sous la direction de Gérard Vergnaud (Psychologue, didacticien des mathématiques).
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
Docteur en Sciences de l'éducation pour Paris IV

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e), Chercheur au sein du Groupe de recherche en éducation musicale et didactique

Pays d'origine : France

Bibliographie

Autres parutions

Les Enfants et l'Esthétique musicale, ISBN : 2.86491-085-3-1A17-0, E AP , 2e trimestre 1992.